Isoler sa toiture, des économies d’énergie en perspective !

Que votre couverture soit faite de tuile, d’ardoise ou de zinc, il est essentiel de prévoir des travaux d’isolation. En effet, une mauvaise isolation du toit peut entraîner jusqu’à 30% de pertes de chaleur et augmenter d’autant votre consommation de chauffage. Alors si vous venez d’acquérir une vieille bâtisse, ces travaux doivent faire parties de vos priorités en rénovation. Avec une bonne isolation, vous constaterez rapidement une amélioration de conforts thermique et acoustique. Foncez, vous avez tout à y gagner !

Isolation de comble perdu, le choix des isolants

Qu’il s’agisse d’isoler un toit existant ou un nouveau toit, bien choisir ses matériaux est essentiel. Nous utilisons pour cela différents types d’isolant dont notamment la laine de verre, la laine de roche et la laine minérale soufflée.
– La laine de verre : isolant naturel, elle est particulièrement efficace pour l’isolation thermique et acoustique. Elle est cependant irritante, ce qui constitue un inconvénient.
– La laine de roche : elle se pose de la même manière que la laine de verre mais offre de meilleures performances thermiques et acoustiques que cette dernière. Tout comme elle, elle reste un matériau irritant
– La laine minérale soufflée : de part sa diffusion homogène à l’aide d’une machine à souffler, il en résulte une excellente isolation puisque l’ensemble des ponts thermiques sont supprimer. Elle permet de boucher les espaces que les rouleaux de laine de verre ou de roche aurait du mal à boucher.
Bati Cep Services
Isolation de couverture

Les aides au financement pour l’isolation du toit

Conscient que l’isolation du toit fait partie des priorités en rénovation, l’Etat a ouvert plusieurs aides et subventions à destination des particuliers. Pour en bénéficier, il faut faire appel à un artisan RGE, comme nous le sommes chez BATI-CEP.

Plusieurs dispositifs ont été mis en place :

*le crédit d’impôt pour la transition énergétiques (CITE) : il s’agit d’un crédit d’impôt de 30% sur le montant des travaux d’isolation.

*la TVA à 5,5% : il s’agit d’un taux réduit réservé à certains travaux de rénovation énergétique.

*les aides de l’Anah pour les ménages aux revenus modestes